LEJONKLOU

KÄLLA

5.900 €

Streamer DAC intégré.
Sur commande, livraison sous 3 semaines.

Källa est un streamer DAC intégré conçu en partant d'une feuille blanche. Il aura fallu plus de 4 ans pour mettre au point cet appareil et son système d'exploitation, dont l'utilisation n'est possible qu'avec un iPhone, iPad ou Mac de la Pomme en point de contrôle. Le Källa ne déroge pas à la règle de conception des électroniques Lejonklou : réaliser l'association de composants la plus musicale possible au sens de son concepteur, des parti-pris techniques entièrement dévolus à la musicalité, ce qui explique le développement d'un OS spécifique ou encore la présence d'une seule entrée (RJ45) et d'une seule sortie (RCA dont les connectiques ont été rigoureusement sélectionnée). Cela vous surprend ou vous agace ? Pensez à ce streamer comme à une platine Vinyle. Le Källa n'a qu'une fonction : jouer la musique à partir d'un flux digital comme une platine joue la musique à partir de galettes. Cette analogie n'est d'ailleurs pas anodine. Ayez en tête que Fredrik Lejonklou a pour référence l'écoute typiquement analogique servie par le vinyle, catégorie pour laquelle il a conçu une gamme de préamplificateurs phono de haute volée (dont l'incroyable double mono "Copper") à l'origine de sa réputation. La mise en oeuvre est d'une royale simplicité. Le guide d'utilisation tient en deux pages (schéma d'installation et d'environnement réseau compris). Quand des systèmes de streaming peuvent se montrer un peu laborieux dans leur installation, le Källa met quelques minutes pour son activation et s'avère d'une totale stabilité. Concernant les plateformes de Streaming acceptées, Källa peut jouer toutes celles fonctionnant sur un appareil Apple, même si vous avez choisi Roon.
  • Type : Convertisseur digital-analogique, streamer intégré
  • Compatibilité : Avec toutes les plateformes de streaming jouées sur appareils Apple, seules ou via Roon.
  • Résolution : 24 bits
  • Bande passante : 2 Hz à 20 kHz
  • Impédance de sortie : 300 Ohms
  • Niveau de sortie nominal : 1,57 Vrms
  • Fonctionnement : Compatible avec toutes les plateformes de streaming, contrôle uniquement  avec des appareils Apple (iPhone, iPad, Mac)
  • Entrée : RJ45
  • Sortie : RCA
  • Dimensions : 35 cm x 35 cm x 6,9 cm
  • Garantie : 5 ans
  • Poids : 4 Kg
L'affinité de Fredrik Lejonklou pour les restitutions analogiques est flagrante quand on découvre son amplificateur-casque, le Giella Pi. Sa dernière création, le streamer convertisseur Källa, est indubitablement de ce côté-ci de la musicalité. La restitution offerte par Källa est redoutablement dynamique, soulignant les écarts avec une aisance remarquable, quels que soient les genres musicaux et le tempo. En matière d’équilibre tonal, Källa se positionne très légèrement au sud de la neutralité. Ce n’est pas pour nous déplaire. De cette inclinaison résultent des sensations d'espace et de profondeur qui nous ont bluffées lors de l'écoute au casque. Des micro résonances sont audibles, émanant des espaces d’enregistrement et des caisses d’instruments (piano, violons, guitare…). Cette foule de réverbérations subtiles mais présentes livre un message musical de manière plus incarnée, plus engageante. Ainsi, avec les sonates pour violoncelle de Vivaldi interprétées par Jean-Guihen Queyras (Harmonia Mundi), nous avions la sensation « d’y être », de pouvoir visualiser le lieu et les instruments. Autre effet à souligner, les extinctions de notes. Elles se déploient en prenant leur temps, sans raccourcis, comme celles des cymbales du titre "Forget Me" interprété par Shirley Horn (album "May The Music Never End"), cymbales qui s'éteignent en prenant plus de temps qu'à l'accoutumée. Les timbres sont quant à eux d'une opulence jouissive. Sur le titre "Mando-bass Sonata" co interprété par David Grisman (album « Dawg Duos »), la mandoline s'exprime avec des attaques tranchantes et des accents métalliques étonnement mélodiques. Rien à voir avec des hoquets stridents sans complexité harmonique. Surgit alors, depuis la gauche, une contre-basse jouée à l'archet, avec du coffre et beaucoup d’énergie. Les cordes sont palpables. Ainsi, Källa est une source qui s'est entichée de reproduire la musique à l’instar d’une platine vinyl, repoussant les artefacts digitaux qui s'interposent habituellement entre nous et l'émotion musicale. Détaillé sans être outrancièrement résolvant, analogique sans être pépère, engageant sans être caricatural, Källa est un interprète donnant une présence confondante à la musique dématérialisée.
  • Extraits du Banc d'essai du magazine Vu-Mètre avril 2022 : “Le Källa fait partie de ces sources qui misent énormément sur la reproduction exhaustive de l'intensité dramatique. Le ressenti sur une oeuvre très fournie comme un opéra, une symphonie ou un big band ne peut que vous captiver par le degré de précision des plus petites composantes sonores” - “Les musiciens sont bien là, et semblent s'inviter à votre apéritif musical. La notion de profondeur est parfaitement rendue avec notamment une excellente graduation des plans sonores successifs, dessinant les contours des instruments avec une belle clarté.” - “Il est bon de rencontrer des produits différents créés par des constructeurs anti-conformistes… On appréciera très fortement ce modèle pour sa fougue inextinguible, pour ses panoramas à nul autre pareils, et pour la franchise de ses timbres aux couleurs saturées et véritablement craquantes.”
  • Revue de Hifi-Advice
  • Fil de discussion sur Forum-hifi

Articles vus récemment