SOLTANUS ACOUSTICS

FORTISSIMO

5.890 €

Amplificateur polyvalent pour l’écoute au casque et d'enceintes.

Édition 2022 : sortie 6.35 ou XLR4 au choix + sélecteur bas/haut gain en façade (version XLR4) + télécommande de volume Alps.

Sur commande, livraison sous 6 semaines.

Zoltan Mikovity est un véritable magicien de la technologie électro-statique. Bien plus connu en Amérique du Nord qu’en Europe, sa marque - Soltanus Acoustics, ne propose qu’un seul modèle de panneaux, les Virtuoso. Un seul modèle qui peut se targuer d’être le premier et le seul au monde à se passer d’un filtre Crossover. Côté casques, Soltanus Acoustics offre une gamme étendue d’écouteurs et d’électroniques dédiées, déclinant la technologie électro-statique comme personne car dans ce domaine aussi, on reconnaît l’infatigable propension de Zoltan Mikovity à repousser les frontières du possible. 

Son point de départ est que les e-stats sont incomparables dans les médiums et les aigus, mais chétifs dans la région des graves. Zoltan crée alors un casque aux spécifications démentielles (diamètre et finesse des membranes, puissance des Stators) pour amener la profondeur et l’impact qui font tant défaut à cette technologie. Du côté des électroniques, les maillons Soltanus Acoustics ne sont pas à court de surprises non plus. En effet, le monde des casques électrostatiques est un monde élitiste. Les e-stats nécessitent un amplificateur dédié plus couramment appelé « Energizer » en raison du fonctionnement en tension de ce type de casques. Les casques Euridiche de Soltanus Acoustics poussent un cran plus loin l’élitisme puisque leur fonctionnement nécessite une tension efficace (Maximum Output Voltage) supérieure à 600 Vrms quand les casques à la norme Stax mobilisent plutôt 380 à 450 Vrms. Bref, seuls les amplificateurs Soltanus Acoustics peuvent amplifier les casques de la marque. Toutefois, Zoltan Mikovity a mis au point des solutions d’amplification incroyablement versatiles pour que ses propres exigences techniques puissent contenter les fans de l’écoute au casque… de tous les casques. 

Ainsi, les amplificateurs Fortissimo et Mezzoforte permettent l’écoute des casques Soltanus mais aussi, celle des casques aux spécifications Stax via la connectique Stax Pro, ainsi que les casques électrodynamiques et planar-magnétiques (sorties 6.35 ou XLR4 à la demande). Vous avez bien lu : mise à part une petite poignée de casques aux technologies très particulières (comme le Raal Requisite SR1-a), toute la production mondiale peut être drivée par les amplificateurs Soltanus Acoustics. Le Fortissimo est le plus polyvalent des amplificateurs Soltanus Acoustics puisque, non content de proposer 3 types de sorties casque, il peut aussi driver des enceintes (20 Watts par canal). Le Mezzoforte est, quant à lui, un amplificateur-casque et un adaptateur actif. Vous pourrez l’utiliser en toute autonomie ou connecté à un amplificateur pour enceintes. Enfin, l'adaptateur actif assure la seule fonction d’adaptateur pour l’écoute des casques électro-statiques (type Stax et casques Soltanus Acoustics) depuis un amplificateur pour enceintes.

Le Fortissimo mérite bien son nom : rien de petit ne caractérise cet amplificateur capable de driver enceintes et casques. Son schéma repose entièrement sur des tubes : deux e80cf en préamplification et huit pentodes EL90 en mode push-pull pour l’amplification. Le Fortissimo développe une puissance nominale de 20 Watts par canal pour l’écoute des enceintes. En façade, sa triple connectique lui permet de driver les merveilleux casques de la maison Soltanus Acoustics (connectique double XLR3), les casques électrostatiques à la norme Stax (connectique Stax Pro) et les casques électrodynamiques ou planars magnétiques (connectique 6.35 ou XLR4). En contre façade, nous trouvons des borniers réalisés sur mesure, acceptant fourches et fiches bananes pour raccorder des enceintes. Cette merveille d’ingénierie audiophile siège dans un coffret constitué de panneaux en aluminium de 3mm d’épaisseur. Il ne manquait qu’un tout petit rien au Fortissimo, une télécommande de volume. Zoltan Mikovity a bien voulu satisfaire notre caprice. Chez Headonist, le Fortissimo est désormais proposé avec un potentiomètre Alps télécommandé.
  • Tubes de préamplication : 2x e80cf
  • Tubes d’amplification : 8x EL90 en mode push-pull
  • Entrées analogiques : 4 x RCA 
  • Sorties casques : Stax Pro (5 pin) + double XLR3 (pour les casques Soltanus) + 6.35 ou XLR4 au choix pour les casques électrodynamiques et planar-magnétiques
  • Sorties analogiques : Borniers compatibles propriétaires plaqués or, fourches et bananes 
  • Puissance sortie enceintes : 20 Watts par canal sous 8 Ohms
  • Puissances sorties casques : 2.8 Vrms (haut gain) ; 1.6 Vrms (bas gain)
  • Tension de polarisation (Bias) : 580V
  • Tension efficace de sortie : 700 Vrms
  • Réponse en fréquence : nc
  • Dimensions : 430mm x 360mm x 130mm
  • Poids : 14 kg
  • Garantie : 3 ans
Le Fortissimo est une réalisation qui compte bien peu de rivaux dans le monde. Réussir à driver aussi bien des enceintes que des casques avec tant de brio, est une faculté donnée à bien peu d’amplificateurs. Cet amplificateur est d’une transparence remarquable. Pour ceux qui nous connaissent, nous aimons beaucoup cette absence de signature intrinsèque car elle permet d’influencer la restitution de l’amplificateur par le simple changement des tubes de préamplification. Le Fortissimo est d’ailleurs si résolvant, si analytique que nous privilégions des tubes Mullard made in GB pour élever aussi loin que possible la richesse tonale de nos écoutes. L’équipage est alors formidable et pour tout vous dire, assez étonnante car le Fortissimo continue alors de nous gratifier d’un sens du détail, d’une aération et d’une articulation qui font référence. Il nous reste alors profiter une palette de timbres de couleurs tout à fait savoureuses. bref, on gagne sur tous les tableaux. Nous avons d’ailleurs arrêté notre exploration des tubes de préamplification sur cette référence. En matière de puissance, le Fortissimo peut animer tous les casques sans broncher, même les plus chipoteurs. La bande passante est sans limitation ressentie. Le message musical est fouillé très bas avec un contrôle impeccable, et très haut avec distinction. Avec une réserve de puissance énorme et une bande passante si étendue, on peut s'attendre à un torrent d'énergie déversé à tout bout de champs, sur toute la bande des fréquences. Il n'en est rien. Cela nous a surpris de constater que le Fortissimo ne « pousse » jamais sans sollicitation ou ne projette artificiellement les partitions. En toutes circonstances, il maintient un sens des contrastes et des nuances très naturels. En matière de bande passante, le Fortissimo voit large. Avec le « Taylor » de Jack Johnson, on se régale. Les premières secondes sont en mode solo. Le guitariste claque ses cordes au Mediator. Ces attaques sont franches, nettes, ciselées mais sans jamais ressentir d'agression ou basculer dans la stridence. On profite juste de la justesse tonale des accents métalliques et acoustiques. Puis on avance et tous les musiciens se mettent à l’ouvrage. Une guitare basse acoustique rythme l’ensemble. Le Fortissimo descent bas, très bas. C’est épais, gras mais net et sec. Parlons de timbres et de résolution à la lumière du « Breakfast in Baghdad » interprété par la merveilleuse Youn Sun Nah. Dans ce morceau, l’artiste scat tout en étant accompagnée de la guitare acoustique d’Ulf Wakenius qui suit au pied de la note les gammes vocales de la jeune femme. Cordes vocales et de guitare sont superposées. On distingue néanmoins les timbres organiques de la voix de la chanteuse et celui des notes joués par l’instrument. C’est naturel et évident. En matière de spatialisation, le Fortissimo différencie les interprètes les uns des autres avec une précision et une aération épatantes. On ressent immédiatement sur tous les casques que la distance entre les partitions est bien plus différenciée dans les 3 axes. Sur le « Night of the Living Dead » de G.Love & Special Sauce, des aboiements de chiens ponctuent les premières secondes du morceau un peu partout autour de vous. Le mixage est si bien fichu qu’avec n’importe quel amplificateur et casque, la sensation d’encerclement est toujours restituée mais c’est avec le Fortissimo que nous avons beaucoup plus nettement ressenti leur répartition en profondeur et en hauteur, un peu comme dans une simulation 3D, à tel point qu’on se surprend encore à tourner la tête dans leur direction (oui, c’est un peu nigaud). Mêmes symptômes, mêmes qualités avec le « Samurai Cowboy » interprété par Kurt Elling. Un saxophone fait irruption en arrière-plan après 40 secondes. Avec le Fortissimo, on entend bien que ce musicien est placé au fin fond de la salle. Rien à voir avec un instrument qui joue à plus faible niveau. À l’évidence, le Fortissimo de Soltanus Acoustics est une superbe réalisation, un véritable « end game » pour qui affectionne l’écoute aux casques (notez le pluriel) et souhaite un système de haut niveau pour des enceintes. Avec le Fortissimo, tous les registres musicaux sont à la fête. L’avoir baptisé d’un nom à consonance italienne résume finalement bien les choses : de l'élégance et du panache.

Articles vus récemment