ABYSS

DIANA V2

3.420 €

Casque planar-magnétique ouvert. Livraison sous 2 semaines.

Joe Skubinski

Joe Skubinski est l’éminence grise des casques ABYSS. Rien de conventionnel ne sort du cerveau de cet ingénieur. Jugez plutôt : Après un parcours chez le facteur d’enceintes Bowers & Wilkins où il s’occupe de câblage et de filtres, Joe vole de ses propres ailes en créant la société JPS Labs en 1990. Il y développe un filtre actif externe (Golden Flute) permettant aux enceintes de fouiller les basses fréquences en-deçà de leur limitation théorique. Peu après, il défraie la chronique en lançant une série de câbles brevetés réalisés à partir d’aluminium (les SuperConductor) à contre-courant d’un marché qui ne jure que par l’argent et le cuivre. Cette série de câbles fait encore le bonheur des audiophiles avec des performances remarquables en rapidité, transparence et bande-passante. Dans ces deux faits d’armes, nous voyons déjà l’affinité de Mr Skubinski pour une écoute dynamique, analytique et aux solides fondations. Arrive alors le casque Abyss. Lancé au salon CanJam 2012, ce casque planar-magnétique au chassis et au prix totalement ovniesques fascine la communauté audiophile autant qu’il divise. Avec les années, l’équipage technologique du 1266 évolue avec tant de brio que ce casque culmine aujourd’hui au sommet de la hiérarchie mondiale. ABYSS propose aujourd’hui 3 modèles : sa majesté le 1266 (TC dans sa plus récente itération), les Diana V2 et Phi qui sont de merveilleux ambassadeurs de la maison Skubinski.

Le Diana V2 est le dernier né de la gamme Abyss. Il embarque des drivers orthodynamiques totalement nouveaux de 63mm, alors que le Diana Phi héritent des drivers Phi qui équipaient le modèle 1266 avant l’arrivée de la génération de membranes TC. Vous nous suivez ? ;-). Son approche de la musique a surpris bon nombre de fans d’Abyss. Le Diana V2 reste un formidable ambassadeur de la philosophie de la marque avec une large bande passante et des détails à foison, mais à la différence des Diana Phi et 1266TC, l'ambition du Diana V2 n'est pas de battre des records en matière de résolution. Son interprétation est orientée vers plus de linéarité, et des timbres résolument plus organiques. Comme le Diana Phi, dont il partage le même chassis, la fabrication est somptueuse, faite d’aluminium recouvert de céramique, de cuir d’agneau Nappa, d’Alcantara et de carbone. C’est un casque léger au confort Pullman où que vous ayez envie d’écouter de la musique.
  • Impédance : 42 ohms
  • Sensibilité : 91 dB/mW
  • Bande passante : 7 Hz - 28 kHz
  • Chassis : Aluminium ; Revêtement céramique
  • Finition chassis : Noir onyx ; Brun
  • Tige de réglage : Carbone
  • Pads : Cuir Nappa perforé ; Dernière génération (DMS)
  • Câble : 1,5m avec terminaisons XLR4 6,35mm 3,5mm ou Pentaconn au choix
  • Poids : 330 gr hors câble
N’allez surtout pas croire que le Diana V2 est une version dégradée et moins ambitieuse du Diana Phi. Bien au contraire, le Diana V2 cultive une expérience de la musique qui lui est propre, plus euphonique que les autres casques Abyss. En cela, Joe Skubinski a tenu compte des retours d’expérience de la communauté audiophile. Car il faut admettre que si le 1266 TC et le Diana Phi sont des casques hors du commun, leurs pouvoirs de résolution et leur transparence sont si poussés que la musique peut basculer dans une restitution trop cérébrale et fatiguante qui n’est pas au goût de certains. Aussi, le Diana V2 a été conçu pour charmer les audiophiles recherchant les qualités fondamentales d’un Abyss avec des timbres plus charnels et une présentation de la musique plus équilibrée sur toute la bande passante. De ce fait, la spatialisation et l’impact des basses paraîtront moins démonstratifs chez le Diana V2 mais l’épaisseur des médiums et bas médiums, la rapidité d’exécution, la précision du positionnement des partitions sont si remarquables que pour l’essayeur américain Joshua Valour, le Diana V2 est le modèle qu’il préfère dans la gamme Diana. Pour ce qui nous concerne, connaissant le Diana V2 alimenté par l'amplificateur Benchmark HPA4, nous savons qu'il peut aller très loin et titiller le Diana Phi sur son propre territoire. Enfin, nous proposons un pack Diana V2 + SuperConductor car ce câble formidable, qui agit comme un révélateur de timbres avec le Diana Phi, actionne chez le Diana V2 une plus grande ouverture de la scène sonore et un surcroît de précision.

Articles vus récemment