ABYSS

1266 TC

5.450 €

Casque planar-magnétique ouvert. Sur commande uniquement.

Joe Skubinski

Joe Skubinski est l’éminence grise des casques ABYSS. Rien de conventionnel ne sort du cerveau de cet ingénieur. Jugez plutôt : Après un parcours chez le facteur d’enceintes Bowers & Wilkins où il s’occupe de câblage et de filtres, Joe vole de ses propres ailes en créant la société JPS Labs en 1990. Il y développe un filtre actif externe (Golden Flute) permettant aux enceintes de fouiller les basses fréquences en-deçà de leur limitation théorique. Peu après, il défraie la chronique en lançant une série de câbles brevetés réalisés à partir d’aluminium (les SuperConductor) à contre-courant d’un marché qui ne jure que par l’argent et le cuivre. Cette série de câbles fait encore le bonheur des audiophiles avec des performances remarquables en rapidité, transparence et bande-passante. Dans ces deux faits d’armes, nous voyons déjà l’affinité de Mr Skubinski pour une écoute dynamique, analytique et aux solides fondations. Arrive alors le casque Abyss. Lancé au salon CanJam 2012, ce casque planar-magnétique au chassis et au prix totalement ovniesques fascine la communauté audiophile autant qu’il divise. Avec les années, l’équipage technologique du 1266 évolue avec tant de brio que ce casque culmine aujourd’hui au sommet de la hiérarchie mondiale. ABYSS propose aujourd’hui 3 modèles : sa majesté le 1266 (TC dans sa plus récente itération), les Diana V2 et Phi qui sont de merveilleux ambassadeurs de la maison Skubinski.

L'Abyss 1266 TC est probablement le casque le plus exubérant et le plus haut placé dans la galaxie audiophile. Consacré le meilleur casque au monde par Steve Guttenberg, son excellence n'a d'égal que sa singularité. Son châssis n'est pas le fruit du hasard : son pivot supérieur assorti d'un rail permet d'ajuster l'écartement des écouteurs et leur rotation par rapport aux oreilles. Ces options de réglages ne sont possibles que parce que le 1266 est suspendu. Elles sont décisives car les écouteurs doivent être juste affleurants par rapport aux oreilles et, selon la restitution que l'on privilégie, ils doivent formés un angle plus ou moins ouverts à l'avant. Lorsque la bonne mise en oeuvre (tout à fait accessible) est réalisée, vous serez alors gratifié de la plus incroyable expérience à la fois de scène sonore et d'impact des basses que nous connaissions. Construit tel un tank, le poids du 1266 est conséquent. Fort heureusement, le bandeau de suspension a évolué courant 2019 pour offrir un bien meilleur confort. On peut aussi et dorénavant changé les élastiques de suspension s'ils venaient à rompre, ou placer un modèle plus long ou court pour que les écouteurs tombent idéalement sur les oreilles. Au final, oui, il y a bien une mise en oeuvre requise avec l'Abyss TC comme il y en a pour toutes les grandes enceintes audiophiles. Chez Headonist, nous connaissons ce casque sur le bout des doigts et vous aiderons à trouver rapidement votre réglage idéal.
  • Impédance : 47 ohms
  • Sensibilité : 88 dB/mW
  • Bande passante : 5 Hz - 30 kHz
  • Chassis :  Aluminium ; Revêtement céramique
  • Finition chassis : Gris anthracite, noir
  • Bandeau : Cuir, nouveau design plus confortable, élastique amovible
  • Pads : Cuir Nappa perforé
  • Câble : 1,5m avec terminaison XLR4 6,35mm 3,5mm ou Pentaconn au choix
  • Poids : 640 gr hors câble
  • Modèle Lite : câble Aluminata XLR4 de 2.5m + adaptateur XLR4 vers 6.35
  • Modèle Deluxe : câble Aluminata double XLR3 de 2.5m + adaptateurs vers XLR4 et 6.35 + sacoche cuir
  • Modèle Complete : câble SuperConductor double XLR3 de 2.5m + adaptateurs vers XLR4 et 6.35 + sacoche cuir + support
L'Abyss 1266 est un véritable "end game". Tout ce que l'on est en droit d'attendre d'un casque ultra haut de gamme par la technicité comme par le prix, cet Abyss hors normes vous l'apporte : bande passante incroyablement étendue, impact des basses (étonnant physiques), capacité d'analyse du message musical, élaboration des timbres, étendue de la scène sonore en largeur comme en profondeur. Couplé avec le câble-maison SuperConductor, l'Abyss 1266 devient un peu plus vertigineux avec une richesse harmonique et une linéarité à rougir de bonheur. Il est bien difficile de communiquer l'expérience fascinante que procure ce casque multi-primé à qui l'on voue un véritable culte dans la communauté de l'écoute au casque, sinon à dire que si nous trouvons vain et inapproprié de rechercher des points communs entre l'écoute avec casque et avec des enceintes, seul l'Abyss 1266 nous en rapproche et sachez-le, des enceintes de très haut niveau.

Articles vus récemment